5 conseils pour écrire des titres efficaces

22 Commentaires

partager

L'auteur

Si malgré un bon référencement, malgré des pubs AdWords qui vous amène du trafic et malgré des sujets pertinents pour votre thématique vous ne voyez pas le trafic de votre site augmenter, c’est que vous avez un problème rédactionnel. Et qui dit rédaction dit avant tout titraille. Voici 5 conseils pour vous aider à mieux écrire vos titres !

Couverture de libé par P. Peccatte

Libé, spécialiste des titres incitatifs © Libération

Tous les sites ne se valent pas mais un site dont l’auteur maîtrise son sujet et applique un minimum de consignes de référencement devrait logiquement voir ses visites augmenter. Pourtant, même dans ce cas là, il arrive que les nouveaux visiteurs soient nombreux au rendez-vous, mais que leur nombre stagne de semaine en semaine avec un taux de rebond qui frôle les 90%.

Autrement dit les visiteurs sont arrivés sur vos pages mais sont repartis très rapidement. Pourquoi ? Parce que vous avez un problème rédactionnel ! Et qui dit rédaction dit avant tout titraille.

La titraille ce n’est pas la structure d’un article (même si les deux sujets se superposent) : on nomme ainsi l’ensemble des titres de l’article et par extension la façon dont ils sont rédigés, leur complémentarité, leur esthétique et leurs rôles. Et comme la titraille est avant tout une affaire de rédaction, voici 5 technique pour écrire des titre web accrocheurs !

1. Incluez vos mots-clés dans votre titre

Les utilisateurs arrivent souvent sur votre site via un lien, qu’il s’agisse d’un lien sur une autre page ou sur une publicité. La plupart du temps ils ont déjà une idée assez précise de ce qu’ils cherchent et s’attendent à le trouver sur votre site mais ils se méfient et à raison (au vu des nombreuses pages peu pertinentes du net).

En 8 secondes (c’est un temps moyen) ils vont décider de rester ou non sur votre page. Dès lors vous n’avez pas le temps de tergiverser. Dès qu’ils arrivent chez vous les visiteurs doivent voir qu’ils sont au bon endroit et que vous parlez bien du sujet qui les intéresse.

Faites cela simplement en étant explicite (pas de tergiversation on a dit !) Donnez directement votre information principale dans votre titre, grâce à vos mot-clés. Par exemple préférez « Comment faire un barré à la guitare. » plutôt que « Une méthode pour un barré qui reste. » Même si le jeu de mot est sympa.

2. Votre article n’est pas une publicité

Le web foisonne de messages publicitaires. L’internaute à donc appris à les reconnaître. Quand il cherche un article sur un sujet précis il ne s’attend pas à ce qu’on lui vende quelque chose mais à ce qu’on lui donne des explications, des conseils et des méthodes.

Comme votre titre est la première chose qu’il va percevoir évitez d’en faire un slogan ou même de lui en donner l’apparence. Plutôt que de ressembler à un vendeur, cherchez plutôt à vous positionner comme ami avec des titres explicatifs qui soulignent les résultats concrets plutôt que la technique. Par exemple au lieux d’écrire : « Une méthode WordPress révolutionnaire. » écrivez « 30 jours pour maîtriser WordPress. » Au lieux de « Un régime équilibré. » essayez plutôt « Perdez des kilos en mangeant bien. »

3. Facilitez la lecture de vos titres

En arrivant sur une nouvelle page l’internaute va commencer par la scanner. Ses yeux vont survoler l’ensemble de la zone visible, dont les titres et sous-titres constituent un élément essentiel.  A cette étape il n’y a pas encore d’analyse des mots mais un simple repérage. Votre titre doit donc être facile à comprendre.

Pour une partie la simplicité est une question de longueur, ce qui implique des mots courts dans un titre court. Pour une autre partie c’est une question de vocabulaire qu’il faudra adapter à votre lectorat. Donc plutôt que d’écrire « Une quatre roues motrice sportive qui n’a pas peur des cahots. » essayez « Voiture de course et tout-terrains.« 

C’est vrai, vous en direz peut être un peu moins dans un titre plus simple, mais vous serez un peu plus lu et y gagnerez en nombre.

4. Rédigez aussi des sous-titres

Recette par Premshree Pillai

Les sous-titre comme l'image différencient les recettes © P. Pillai

Les sous-titres sont un moyen simple d’offrir rapidement plus d’informations à vos lecteurs. Couramment utilisés dans les journaux, ils reprennent souvent un morceaux de l’article à la fois explicite et facile à scanner, sans pour autant reprendre les mêmes mots.

Là où le sous-titre prend toute sa dimension c’est lors de la rédaction de fiches (produits, recettes, méthodes, etc.) Dans un site d’e-commerce par exemple le titre d’une fiche est généralement le nom du produit. Donc toutes les fiches d’un même produit se ressemblent, quelque soit le site. Grâce au sous-titre vous pourrez vous différencier. Il offre aux visiteurs un aperçu rapide des bénéfices d’un produits, qui leur évite de lire toute la fiche, tout en focalisant leur attention sur un aspect particulier du produit que vous avez choisit de mettre en avant.

Par exemple au lieu d’écrire simplement « Le gratin de carottes. » vous pourriez ajouter en sous-titre : « Un plat familial en moins de 30mn.« 

5. Faites un bon usage des intertitres

Les intertitres eux même et leur bon usage est peu connus dans le monde du web. Il s’agit d’un mot ou d’une courte phrase que l’on place entre deux paragraphe, à la fois pour aérer et pour créer une redondance qui facilite la lecture.

Il ne faut pas les confondre avec des titres de moindre importance, ni avec des sous-titres puisqu’ils ne sont pas là pour donner une information ni pour introduire une sous-partie, mais simplement pour aérer le texte. Et pourtant, comme toute règle est destinée à être contournée, l’intertitre peut être utilisé de manière sémantique (qui apporte un sens) dès lors qu’il conserve son rôle premier.

Pour créer un intertitre à la fois esthétique et porteur de sens il y a une méthode toute simple : reprendre un mot ou une expression sur les 5 premières lignes d’un paragraphe. Par exemple sur le paragraphe précédent j’aurais pu placer le mot « sémantique » en guise d’intertitre sans que cela ajoute du sens ou la phrase « Pour aérer le texte » et ajouter du sens.

***

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à donner plus d’attrait à vos titres, et surtout : n’oubliez pas de rendre vos titre bien visibles. Si vous faites tout un travail rédactionnel sur les titres et que vous les cachez, autant ne rien faire… A bientôt sur Facebook !



22 Commentaires
16 Commentaires
  1. Bonjour,

    Superbe article ! La titraille constitue des pics visuels importants (comme des points d’ancrage) pour baliser l’ensemble d’un argumentaire de vente sur une page Web d’ou l’importance de bien travailler sur les titres et tester leur efficacité.

    amicalement

    • Bonjour Lionel,
      Merci pour ce commentaire. Tu as raison, la titraille joue aussi un rôle important sur les pages de vente, mais attention à ne pas confondre titres et arguments publicitaires ! ;)

  2. Salut Hernan,

    un article fort intéressant pour moi, car j’ai beaucoup de mal à organiser mes textes. Je travaille beaucoup sur le titre, je recherche le bon titre, bons mots-clés mais il est vrai que au niveau des sous-titres et des intertitres j’ai un peu de mal. Je vais mettre en pratique ce que tu nous apprends et je pense que ça va beaucoup m’aider dans la mise en place de mes articles sur mon blog.
    j’ai tendance à beaucoup travaillé sur le titre principal mais je devrais m’obliger aussi de travailler sur les sous-titres pour leur donner justement un aspect accrocheur comme tu en parles dans cet article.
    Passe donc sur mon blog, voir mes derniers articles, un conseil c’est jamais trop ! ;-)
    Sur le blog de Eric: Comment Faire Connaitre Mon Entreprise : Découvrez pourquoi ce guide va vous permettre d'avoir plus de clients locaux grâce aux adresses Google !

    • Salut Eric,
      Merci pour ton commentaire. Je regarderait à l’occasion tes articles :)

  3. Article intéressant en effet, je pense qu’il peut aussi être important de préciser qu’il est préférable de structurer ses titre en et non pas simplement en « gros et gras » comme on le voit encore sur pas mal de sites…

    • Bonjour Robin,
      En fait j’ai parlé de la structure des article juste dans l’article précédent. Les 2 articles sont bien sûr complémentaires :)

  4. Bonjour,

    Ce billet est très pragmatique. C’est vrai qu’il m’est agréable de consulter un article structuré, aéré et dont j’assimile rapidement et facilement le contenu.

  5. un article fort intéressant pour moi, car j’ai beaucoup de mal à organiser mes textes. Je travaille beaucoup sur le titre, je recherche le bon titre, bons mots-clés mais il est vrai que au niveau des sous-titres et des intertitres j’ai un peu de mal. Je vais mettre en pratique ce que tu nous apprends et je pense que ça va beaucoup m’aider dans la mise en place de mes articles sur mon blog.

  6. Des consignes très intéressantes et très judicieuses. Je rajouterais que poster quelques tweets de temps en temps constitue un bon entrainement et un moyen de voir si l’on arrive à attirer l’attention en quelques mots en fonction de RT et des mentions.
    Sur le blog de publication d’articles : Tri des matériaux : Nouvelle mesure pour les sociétés du btp

    • Pourquoi pas, mais on sort un peu de l’exercice des titres pour entrer dans la brève :)

  7. Cet article sur la titraille et les quelques autres que j’ai pu lire sur ton site sur la qualité rédactionnelle des articles (structure et contenu) sont très intéressants et enrichissants … merci de partager ton expérience journalistique …
    Sur le blog de jean-yves : L’histoire du bleu outremer

  8. merci pour cet article. Ca fait toujours du bien de revoir les bases. Parfois, on consulte des sites et on cherche l’information, au moins avec des titres bien placés, bien écrits et pas seulement pour le référencement, c’est tout de suite plus clair et plus incitatif à une nouvelle visite.

  9. Merci pour tous ces conseils. Pour écrire un titre efficace, il faut trouver le bon compromis entre pertinence et référencement. C’est-à-dire penser à la place du lecteur, mais aussi du moteur de recherche. Comme vous le dites tout au début, il est important d’utiliser certains mots clés, mais sans en abuser. Ensuite, le titre doit accrocher l’internaute et l’inciter à lire l’article. Si vous souhaitez aller plus loin et rallonger la durée de la visite (le lecture de l’article), il faut proposer un article de qualité, bien organisé et qui transmet des informations pertinentes.

    • Bonjour François,
      Je pense dire tout cela dans l’article, mais récapituler est une manière d’enregistrer l’information, alors pourquoi pas ;) puisque vous parlez de référencement et de mots clés, je vous invite aussi à aller voir cette excellente extension pour WordPress : SEO Pressor qui vous permets de mieux dispatcher vos mots-clés dans vos contenus.

  10. Bonjour, très intéressant. Perso j’ai du mal avec les titres accrocheurs, cela me donne l’impression de faire du racolage. Mais bon, il va falloir revoir mon point de vue si je veux augmenter les visites sur mon blog. Merci pour le partage.
    Marcel
    Sur le blog de marcel : A quel âge commence-t-on à vieillir ?

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here