Piotr Kroczak au pays du blogging

Piotr Kroczak est le créateur du site « bien voyager », un blog consacré au voyages qu’il a lancé en mars 2011. Dès le 4eme mois Piotr à commencé à vivre grâce à son site. Il y a peu ce dernier lui a permis de trouver le travail de ses rêves. Il nous fait part de son expérience.

Piotr, créateur de bien voyager

Piotr réussit son voyage dans le blogging

Grâce à son site : Bien voyager, un blog de voyage, Piotr Kroczak s’est développé un revenu régulier d’environ 1000€ par mois. Toujours grâce  à son site Piotr à réussit à trouver un travail plutôt bien rémunéré, mais surtout qui correspond à ses passions. Voyageur dans l’âme il contribue au développement de la revue online de voyage Repérage voyage, il envisage un tour du monde et partage ses aventures.

Curieux de savoir comment il avait développé son site, nous lui avons demandé de répondre à une interview ciblée autour de son expérience de blogueur.

Version texte

Bonjour Piotr. Tu es un jeune blogueur qui a commencé début mars un blog sur le voyage, avec des résultats plutôt pas mal par rapport à la petite durée de vie ton blog aujourd’hui. Avant de commencer à aller dans les détails, est-ce que tu pourrais te présenter un peu pour les auditeurs ?

Bonjour Hernan et bonjour aux auditeurs de ton blog. Je m’appelle Piotr Kroczak, et en effet j’ai commencé à bloguer à partir du 1er mars sur le blog Bien-voyager, avec un tiret attention. Lors que j’ai commencé, on peut dire que c’était mu par l’intention de partager ma passion qui était le voyage. J’avais découvert aussi qu’il y avait une possibilité de monétiser son blog, donc ça c’est venu un peu plus tard. J’ai testé, ça a réussi, on pourra en rediscuter plus en profondeur tout à l’heure, mais voilà comment l’aventure a commencé, par une simple passion que j’ai décidé de partager avec les surfeurs du web.

Tu nous as brièvement donné le nom de ton site, Bien-voyager, est-ce que tu pourrais en dire un peu plus ?

Bien-voyager c’est un blog sur lequel on peut trouver mes récits de voyages, les astuces, des interviews, des intervenants aussi, par exemple Aurélie qui va parler de l’e-tourisme, ou alors on aura une rubrique culture sur le voyage. En fait, c’est tout ce qui a trait un peu de loin au voyage. Ça peut être aussi être un voyage culinaire avec les recettes de Marcia, qui nous fait découvrir justement une partie essentielle pour moi du voyage, qui est la découverte de la culture culinaire d’un pays.

Et c’est ton premier site ?

Quand j’étais plus jeune, je me suis essayé, comme tout le monde ou presque, au Skyblog. Bon c’était pas un Skyblog « voici mylife.com », c’était un Skyblog plus personnel, en fait, plus littéraire, qui était vraiment très limité, je voulais pas du tout qu’il soit diffusé. C’était juste pour avoir une tribune sur le net pour moi-même. Après, quand j’étais à la fac, je me suis essayé au développement de sites sur les CMS. Je sais plus comment ça s’appelait, mais j’ai développé le site du journal. J’ai développé un forum, j’ai développé le site du BD, le Bureau des Etudiants. Ça, on peut dire que c’était mes premiers tests un peu plus grandeur nature, un peu plus professionnels.

Et sur ces sites-là, tu travaillais aussi la monétisation, la communication etc. ?

Non non, j’ai vraiment commencé sur Bien-voyager. Je ne savais même pas à cette époque-là qu’on pouvait monétiser un blog ou monétiser un site. C’était pas mon but. C’était juste de l’associatif, donc c’était pas du tout le but de monétiser le site.

Qu’est-ce qui t’as « débloqué », dans le fait de créer ton blog Bien-voyager ?

En fait j’étais parti en Erasmus en Pologne, et je me suis dit… Il faut savoir que la Pologne, c’est mes racines. Je suis né là-bas, j’y suis retourné pour améliorer mon niveau de polonais, et quand j’y suis arrivé, je me suis dit : Je me sens vraiment bien ici, pourquoi pas essayer d’y rester ? Mais bon pour rester quelque part dans un pays, il faut avoir un emploi. Alors au bout d’un moment avec le blog, je me suis dit : Pourquoi pas essayer de tenter l’aventure ? Après tout, qui ne tente rien n’a rien. Donc j’ai tenté, et puis ça a pas mal marché. Et nous y voilà, avec 1000 euros en moyenne de revenus par mois, au bout de trois mois.

Il me semble que quand je t’ai connu (ça faisait deux mois ou trois mois à peine que tu avais commencé) et tu avais déjà quelque chose comme 100 visites par jour, à peu près, sur ton site ? T’avais déjà quelques revenus ?

Non, j’avais pas encore de revenus le premier mois. Les cent visites par jour, ça je les ai obtenues rapidement, parce que j’ai quand même travaillé pas mal sur les réseaux sociaux, sur les forums. J’ai aussi beaucoup suivi d’autres blogueurs dans la même thématique, ou dans les thématiques qui m’intéressaient à ce moment-là, et qui m’intéressent toujours : le marketing, le community management. Tout ça, ce sont des capacités qu’on se doit d’acquérir lorsqu’on blogue. C’est fondamentalement lié à ça, donc on est obligé un peu de suivre ce que les meilleurs font, ce que les leaders font dans leurs domaines. Et lorsqu’on commente, on laisse des liens, donc forcément après les gens viennent ou pas, à partir de ces liens, c’est je pense ainsi que je me suis bâti mon premier lectorat.

Tu as suivi une formation pour pouvoir construire tout ça, ou tu as commencé tout seul ?

J’ai commencé tout seul, je vais dire qu’au début c’était assez difficile ! (rires) Je me souviens, maintenant j’en ris beaucoup parce que je fais ça en cinq minutes, mais je crois que la première fois j’ai galéré pendant une bonne dizaine d’heures pour installer WordPress sur ma base, sur mon nom de domaine, donc ça c’était assez amusant. Sachant, en fait, que c’est tout simple, au final, quand une personne nous dit comment faire. Mais quand on est tout seul face à ça, et qu’on n’ose pas demander, c’est beaucoup plus difficile. Donc les conseils sont évidemment les bienvenus, et les recherches sont les bienvenues, parce qu’elles nous font économiser énormément de temps.

Et comment tu as fait alors, tu as trouvé des gens qui t’ont expliqué ?

J’ai trouvé le forum du WED, sur lequel je me suis inscrit, sur lequel j’ai posé des questions, après avoir, au départ, un peu comme tout le monde, surfé en mode « anonyme ». Finalement on s’inscrit, on pose des questions, les gens sont totalement ouverts, ils ne viennent pas nous manger et nous crier dessus parce qu’on est tout nouveau et qu’on pose des questions un peu idiotes au départ. Enfin bon, aucune question n’est idiote en soi, c’est nous qui croyons que nos questions le sont, mais au final quand on est débutant, on doit bien, évidemment, poser des questions de débutant. Donc j’ai eu des réponses, j’ai reçu de l’aide. On peut dire même que j’ai eu grâce à ça un mentor, qui est un des modérateurs du forum. Et au final, je suis même devenu modérateur du forum à force de poser des questions, de chercher les réponses, de trouver les réponses, et de répondre aux gens. Je pense que c’est une démarche qui se construit petit à petit, c’est à dire qu’il faut pas avoir peur de poser des questions, même à des blogueurs que l’on considère influents. Certains sont très disponibles, très accessibles, il faut juste avoir la courtoisie de demander poliment, de pas demander comme un acharné que la personne nous réponde, parce qu’elle a aussi un emploi du temps, et généralement on trouve les réponses.

Quand tu as décidé de te lancer dans le blogging, est-ce que tu as planifié quelque chose avant ? Est-ce que tu as planifié une séquence de communication, une séquence de développement, ou est-ce que tu t’es lancé comme ça ?

Oui, j’ai fait de la planification. Maintenant, comparé à la planification que je fais actuellement, c’était un peu de la planification d’amateur. Je mettais tout sur un papier, et je ne mettais pas une échelle de valeur à chaque tâche à faire, parce qu’au début on ne sait pas ce qui est plus chronophage ou pas, ce qui est le plus essentiel ou pas, donc on met tout ça sur un bloc, et on essaie de faire petit à petit. Au fur et à mesure, ça ça change, mais ce qui est fondamental, en fait, c’est que tout se construit autour du contenu. Il faut avoir un contenu de qualité. Pour avoir un contenu de qualité, généralement, le mieux, c’est pas de l’écrire comme ça, à la va-vite. C’est de le préparer une fois, de le relire, de mettre en valeur l’information, d’avoir des bonnes sources d’information. Et puis ensuite, lorsqu’on a bien écrit son article, lorsqu’on pense que c’est un article qui vaut son pesant d’or, entre guillemets, il faut passer pratiquement autant de temps à essayer de le distribuer sur les réseaux sociaux, à essayer de le vendre. Parce que même si on a le meilleur article du monde, si on n’en parle pas, si on n’en vend pas, si on le vend pas sur les réseaux, si on le vend pas à ses lecteurs, bah finalement il vaut pas grand-chose, si personne sait qu’il existe.

Quand tu parles des réseaux, tu parles de Facebook, Twitter, LinkdIn, Viadeo, etc., mais tu parles aussi j’imagine du réseau des blogueurs, du fait de faire des commentaires, les forums éventuellement, les articles…

Des articles oui, des communiqués de presse. Il faut aller un peu partout, il vaut voir ce qui est le plus efficace. Il y a certaines choses qui marchent bien pour certains, qui ne marchent pas pour d’autres, ça je peux pas faire une généralité là-dessus, ça dépend de la thématique choisie. Mais je sais qu’au départ, par exemple, comparé à maintenant, une grande partie, je crois que c’était 60% de mon trafic, venait du trafic récurrent. C’était des trafics en provenance de blogueurs où je laissais des messages, je laissais des commentaires. Au départ je travaillais beaucoup là-dessus, maintenant beaucoup moins parce que l’essentiel de mon trafic vient de Google. Certes, on est beaucoup plus dépendant de Google, mais ça demande beaucoup moins de travail pour trouver des lecteurs. Mais c’est quand même une démarche constante, il faut continuer tout le temps, tout le temps, tout le temps.

Là tu en es où à peu près en nombre de visites aujourd’hui ?

Là j’ai dépassé les 11 000 visites par mois.

Tu dis que tu fais beaucoup confiance à Google, tu as commencé dès le départ à faire du référencement sur tes articles ou est-ce qu’au départ tu faisais simplement confiance à ton contenu ?

J’ai commencé dès le départ à faire du référencement, j’ai ouvert un compte twitter, j’ai ouvert une page fan facebook, j’ai mis le blog en signature sur les forums. J’ai cherché les forums qui sont liés à la thématique, et participé évidemment aux discussions pour ensuite, si c’était possible, donner le lien d’un article qui pourrait correspondre à la recherche d’un lecteur. Donc tout ça, c’est des démarches qui permettent justement de publier son contenu en dehors, et de faire du référencement évidemment.

Tu as investi des sous pour ton blog ?

On peut dire que oui, dans le sens où il y a une autre forme de publicité, pour un blog, c’est de réaliser des concours. Les concours, en fait, ça nous permet d’avoir du référencement, parce que d’autres blogueurs parleront de notre concours, par exemple moi j’ai fait un concours sur « gagner un voyage », un concours sur « gagner des livres liés au voyage », et cætera. Donc ça, on a des liens gratuits. D’un autre côté, c’est un investissement financier, donc après il faut essayer de déterminer la rentabilité. Est-ce que ça nous apporte des lecteurs qui sont intéressés uniquement par le cadeau, ou est-ce que ça peut apporter des lecteurs qui sont aussi intéressés par le contenu in fine, parce qu’au départ, un concours, ça sert à attirer des gens. Le but, c’est d’avoir un contenu assez intéressant pour garder le maximum de ces nouveaux lecteurs. C’est ça le but d’un concours, c’est de faire connaître. Donc après, il faut bien mesurer le retour sur investissement, c’est du discours marketing, mais au final on l’adopte aussi pour le blog, à partir du moment où on a une démarche professionnelle.

Aujourd’hui, tu entames le huitième mois, tu gagne 1000€ par mois, tu m’as dit.

Environ 1000 euros mensuels, avec, je dois avouer, beaucoup moins de démarches de ma part, pour trouver par exemple des annonceurs ou des clients, car c’est eux qui viennent me chercher. Après, à ce niveau-là, il faut aussi, pour ceux qui prennent des notes, penser à faire une page de contact spécialement pour les annonceurs potentiels, où on résume les informations de notre blog, que l’on n’aura pas forcément à résumer dans les mails, parce que ça devient un peu long de toujours répéter la même chose. On pose ces informations essentielles, on leur dit qu’ils peuvent nous contacter pour tel produit, tel produit, tel produit, ou telle offre commerciale. Et ensuite, au bout d’un moment, lorsqu’on est nous-mêmes connu, c’est de la cooptation, c’est à dire certains nous connaissent, ils vont parler de nous à d’autres potentiels clients.

Ta page elle est accessible à tout le monde ?

Elle est accessible à tout le monde. Les lecteurs peuvent aller sur la page « Contact » pour les annonceurs, mais ça les intéressera pas. Il y a une page « Contact » pour les lecteurs qui veulent juste m’envoyer un message, et une page pour les annonceurs où je résume les informations qui peuvent les intéresser.

Côté web marketing, tu parlais des réseaux sociaux, tu parlais de l’organisation de concours. Je t’ai demandé si t’avais dépensé des sous, mais en réalité les sous que tu as dépensés, c’est des sous que tu avais déjà gagnés avec ton blog ?

Voilà, en fait, oui, c’est de l’investissement de revenus. C’est à dire que j’ai pas, au départ, investi de ma propre poche. Enfin si, on peut compter comme investissement évidemment l’investissement initial, c’est à dire le nom de domaine, plus l’achat pour un an de l’hébergement, mais c’est vraiment ridicule, enfin je veux dire, à 33 ou 35 euros par an, et à 1000 euros de revenus par mois, vous voyez que c’est très rapidement rentabilisé.

Sachant que tu as pris un thème WordPress qui était gratuit en plus.

Évidemment. Mon thème graphique, c’est pas un thème gratuit, ça on pourra y revenir plus tard. Au départ, oui, j’ai pris un thème gratuit. Là, le thème actuel n’est pas gratuit. C’est un thème payant, pour avoir l’air plus professionnel.

Tu as changé récemment, effectivement, j’ai vu ça.

Voilà. Donc ça aussi c’est un investissement. Au bout d’un moment, si on veut se donner une image professionnelle, il faut essayer de se démarquer de tout le monde. Et c’est pas en ayant un thème gratuit, donc accessible à tout le monde, qu’on peut donner cette image.

Côté publicité, est-ce que tu as investi dans Adwords ? Dans de la pub sur le site ?

Adwords, non, j’ai pas investi. Je pense que si j’investis un jour dans Adwords, je réfléchirai bien en amont à une campagne qui pourrait être rentable, et j’investirai pas juste histoire de dire : j’ai testé, voilà. Ce que je pense, comme je l’ai dit au départ, la démarche importante, c’est d’aller voir ce que font les autres partenaires, les autres blogueurs, et voir ce qui peut ou pas marcher dans la même thématique. Ils font des retours qui peuvent être super intéressants et qui peuvent nous permettre d’éviter de faire des erreurs qui peuvent coûter de l’argent. Sachant qu’un blogueur gagne pas en France non plus des milliers d’euros, c’est pour ça d’ailleurs que je suis en Pologne, parce qu’avec 1000 euros par mois en France, on n’en vit malheureusement pas. Il y a très peu de blogueurs au final qui en vivent. Il faut bien réfléchir et bien travailler en amont tout ce qui peut être investissement sur le blog, parce que ça peut rapidement s’avérer très cher, pour au final un résultat qui est pas optimal, si on n’a pas réfléchi à comment et pourquoi surtout.

Si tu avais quelques astuces à donner, les plus importantes pour quelqu’un qui veut démarrer une entreprise sur internet, soit sous forme de blog, sois sous forme de site, ça serait quoi ?

Tout d’abord, ça serait de voir ce que fait la concurrence. Voir ce que dit la concurrence à propos de son marché. Évidemment si il y a beaucoup de concurrence, ça veut dire plusieurs choses. Ça veut dire que 1, ça va être très difficile de se faire une place. Ça veut dire que 2, il y a un marché qui est juteux, parce qu’il y a de la concurrence. Il peut évidemment y avoir des niches qui sont méconnues, mais elles se raréfient, parce que tout le monde les cherche, justement. Des niches en or qui peuvent rapporter beaucoup et qui sont pas connues, ça, il faut bien creuser pour arriver à trouver quelque chose. Il faut être passionné. Si on n’est pas passionné par ce qu’on fait, si on n’est pas passionné par sa démarche, ça marchera pas sur le long terme. Au bout d’un moment il y aura une lassitude. Généralement, je sais plus comment on appelle ça en anglais, au bout de trois à six mois, si vous voyez pas le retour par rapport à votre investissement, il faut se poser des questions : est-ce que je suis fait pour ça ? Est-ce que vraiment c’est ça que je veux ?

Le retour par rapport à l’investissement, c’est quoi ?

Par rapport à l’investissement en temps investi, parce qu’au départ on gagne rien. Moi pendant les trois premiers mois j’ai rien gagné.

Qu’est-ce que tu appelles des retours ? Des gens qui participent au site ?

Des lecteurs évidemment, des commentaires, des soutiens d’autres blogueurs qui nous disent : Ton blog, il est bien fait, ton contenu, il est sympa, continue là-dessus, ça viendra. Ça c’est des retours. Pour moi ça c’est des retours qui nous disent qu’on est sur la bonne voie. Si il y a pas tout ça, non. Ça poserait un problème, parce qu’au bout d’un moment, on se sentira seul, et lorsqu’on est seul sur le web, c’est jamais bon signe.

Une petite question subsidiaire. Là tu me dis être à peu près à 1000 euros, ce qui est quasiment le SMIC, aujourd’hui. Est-ce que tu envisages de créer un produit ?

Alors c’est une démarche que j’envisage sur le long terme, pas tout de suite. Je pense que six mois, ou sept mois, pour un blog c’est un temps beaucoup trop court. J’y réfléchirai peut-être dans un an, voire plus. Peut-être pas plus, mais dans un an, je pense que je pourrai y réfléchir de manière beaucoup plus concrète. Parce qu’avant, évidemment, il faut avoir un lectorat qui marche bien, avec une newsletter derrière, et cætera, et cætera. La newsletter, pour l’instant, je l’ai supprimée, parce que je pense la reconfigurer sous un autre format, mais oui, c’est une démarche à laquelle je pense, parce qu’à mon avis, c’est un moyen de faire levier pour ses revenus. Mais il faut avoir aussi, tout le travail en amont : quelle sorte de produit ? Pour un blog de voyage, c’est pas non plus évident.

J’allais te le demander, quel genre de produit tu envisagerais pour un blog de voyage ?

Évidemment si je réponds et que quelqu’un me pique l’idée, c’est pas l’idéal ! (rires) Les gens qui voyagent, voilà la question à se poser, pour trouver un bon produit. Les gens qui voyagent, par quoi sont-ils intéressés ? Pourquoi seraient-ils prêts à payer un blogueur pour acheter un produit ? Qu’est-ce qui pourrait répondre à leur besoin, un voyage ? Il y a beaucoup de choses qui pourraient répondre à ce besoin. Ça pourrait être, je sais pas, décrire une ville, décrire des petits conseils pour bien voyager dans une ville, des conseils de voyage pour faire des économies, ça peut être des choses qui vont dans ce sens-là. Ou alors faire découvrir une destination qui est méconnue et pas payer on ne sait pas combien d’euros pour un Lonely Planet, ou un Guide du Routard qui finalement sera très peu consulté. Ça peut être ce genre de chose. Voilà des idées.

Après il faut les faire quoi, c’est pas le tout d’avoir l’idée.

Ah oui, il faut les faire, il faut aller sur place, parce que c’est pas en fouillant sur le net qu’on va trouver toutes les réponses. Je pense qu’en fait, pour ma petite niche personnelle, il faut avoir une légitimité. On peut pas faire un blog de voyage en restant chez soi et en ne sortant pas. Il faut voyager évidemment. Et c’est ce que je fais.

Et tu voyages où alors ?

Alors pour l’instant je voyage en Europe, j’ai prévu un tour d’Europe pour 2012, et un tour du monde pour 2013, si le monde ne s’écroule pas d’ici là !

Un tour du monde, carrément ?

Ouais, un tour du monde d’un an. Ensuite, je pense que je vais habiter quelques mois dans les pays qui m’auront le plus plu.

Tu m’as dit que tu avais trouvé un travail aussi grâce à ton blog.

Oui, ça c’est un autre aspect qui peut être intéressant pour certains, c’est le réseau que vous vous forgez. Comme je l’ai dit, dès le départ, ne restez pas tout seul. Posez des questions, allez sur les forums, discutez avec des blogueurs influents, tout en restant poli, et vous allez vous créer un réseau. En fonction de votre expertise qui s’améliorera avec le temps, ou qui sera déjà bien imposée grâce à votre nom et à votre expérience personnelle dans la vie courante, ce réseau peut vous ouvrir des portes. Moi, par exemple, on m’a proposé le poste d’advertising manager pour les éditions Tucana, donc je bosse pour un magazine online de voyage, qui est dans ma thématique de blogging, qui est le voyage, et je dois faire la promotion, et la monétisation de ce magazine online qui s’appelle Repérages Voyages. Pourquoi on m’a proposé ce poste ? Parce qu’en faisant des bilans, j’ai montré à ma chef que j’étais capable de monétiser un blog, alors on m’a donné ma chance : vas-y, montre-nous ce que tu sais faire pour un journal online de voyage. Ça c’est des opportunités qui peuvent s’ouvrir sur votre chemin.

Tu arrives à concilier le fait de travailler sur ton blog et en même temps d’avoir un boulot à plein temps ?

Pour l’instant j’arrive à le concilier assez bien. On verra sur le long terme. Je peux pas me projeter aussi loin, mais évidemment avec l’expérience, le temps passé sur le blogging diminue. Il y a certaines tâchent qui peuvent être automatisées, il y a certaines tâches dont on sait qu’elles sont inefficaces, donc on les fait pas, et tout ça c’est du temps de gagné pour autre chose.

Merci bien Piotr.

Merci à toi Hernan !

 ***

Après avoir écouté cette interview, auriez vous un témoignage à faire en commentaire ? N’oubliez pas que vous pouvez nous suivre sur Facebook !



22 Commentaires
22 Commentaires
  1. Beaucoup de succès en très peu de temps pour Piotr! Depuis le tout début, il a mis beaucoup d’énergie et il en récolte aujourd’hui les résultats positifs. Encore bravo l’ami!
    Sur le blog de Yves Destination Terre : Destination-Terre: News en bref…

  2. Merci Hernan pour cette interview intéressante. Ça remet du baume au coeur.
    Ce qui m’a particulièrement intéressée c’est la page info contacte pour les annonceurs. Une idée simple mais qui est certainement rémunératrice.
    Le blogging se développe rapidement en France et je me rends compte de plus en plus de personnes savent en tirer parti.
    Tant mieux ça fera plus de collègues blogueur pour créer une dynamique autour du blogging.
    Je te souhaite un bon voyage Piotre pour 2012, si le monde existe encore pour 2013 ton tour du monde.;-)
    À bientôt
    Éric
    Sur le blog de Eric: Comment Faire Connaitre Mon Entreprise : Mon entreprise crée un site .com ! 6 points importants.

    • Salut Eric,
      Merci de ton commentaire :) Comme dis dans l’interview, j’ajouterais un lien vers cette page du site de Piotr destinée aux pros très prochainement. Et toi par exemple, tu en es où sur ton projet de site ?

    • Vivre de son blog n’est pas une chose facile, en plus ce n’est pas donné à tout le monde,car il y a des sujets qui rapporte plus d’argent que d’autre ( e tourisme par exemple, argent, le domaine des assurances..) d’autres sujets ne rapportent pas grand chose même avec des milliers des visiteurs par jour ( film par exemple, jeux flash..)

  3. Mon blog a été mis en ligne en mars de cette année, et j’ai actuellement entre 80 et 200 visites par jour. 4000 visites ce dernier mois, avec un taux de rebond de 58 % et un taux moyen de deux minutes 40.
    Dans l’ensemble je suis satisfait du trafic car mes efforts portent leurs fruits. j’ai commencé à utiliser les articles invités comme tu le sais, deux articles importants devraient voir le jour d’ici peu.
    je vais maintenant m’atteler à faire des liens avec le blog dans mathématiques.
    Pour ce qui est de la monétisation de mon blog pour le moment je n’ai presque rien fait. Seulement quelque quelques lien qui me rapporte presque rien.
    Je travaillerai cette étape à partir du début d’année prochaine.
    Je dois dire que d’entretenir ce blog me passionne, car comme j’ai choisi de parler de mes expériences, c’est un plaisir! ;-)
    Éric
    Sur le blog de Eric: Comment Faire Connaitre Mon Entreprise : Mon entreprise crée un site .com ! 6 points importants.

    • Merci de ta réponse Eric, en fait je suis allé voir ton article après t’avoir posé la question, et la vidéo répondait en grande partie à ma question. 4000 visites dans le mois c’est pas mal du tout. C’est sur que comparé aux 10000 visites ou + de piotrs ça pêche, mais le secteur n’est pas le même. Et puis tu as un bon taux de rebond.

  4. Ah Piotr, il bosse énormément pour nous fournir un super blog et je vois par cette interview qu’il continue son bonhomme de chemin et qu’il ira sûrement loin donc bonne continuation à lui!
    Sur le blog de Lucie : La photo de la semaine #13: Chutes du Niagara

  5. Merci Hernan et merci Piotr pour cette belle interview. Je connaissais Piotr par son blog et sa présence sur le forum Web entrepreneur débutant. Je suis vaiment ravi d’en apprendre d’avantage sur le parcours de Piotr.

    • Merci pour ton commentaire Julien. Visiblement c’est ton premier commentaire, donc bienvenue !

  6. Hi Piotr,

    Une interview intéressante et passionnante !
    Concernant la monétisation d’un blog de voyage, il faut travailler dessus car c’est pas évident …
    Bonne route !!!

    Kamal Le Marocain
    Sur le blog de Kamal Le Marocain : Le Jardin de Majorelle signé Yves Saint Laurent

    • Merci Kamal pour ton commentaire. Bon courage aussi pour ta monétisation.

  7. Interview vraiment intéressante Piotr… Il faudra que je passe lus de temps sur son blog. Il est évident qu’il à une expérience très riche est très instructive…. Merci pour ce grand partage
    Sur le blog de tunimaal : Cosplay Interview: Coh the newbie cosplayer – August 21st 2011

  8. Quelles sont les sources de revenus qui permettent d’atteindre 1000€ / mois ?
    C’est de l’affiliation je suppose ? ou bien il s’agit d’autre chose ?
    Sur le blog de Fabien : Fructis vous offre des échantillons de sa nouvelle gamme de shampoings

    • Bonjour Fabien,
      peut être que Piotr passera pour te donner plus de détails sur ses revenus, mais d’après ce qu’il m’a expliqué, il travaille beaucoup avec des annonceurs en direct. Il fait pas mal d’articles sponsorisés et bien sûr de l’affiliation.

    • Bonjour Fabien, Hernan a très bien répondu à la question ;)
      Sur le blog de Piotr : Regard sur 2011 de Prague (article critiqué par son auteur)

  9. Merci de vos réponses croisées ;)
    J’en profite pour vous inviter ainsi que tous les blogueurs qui lisent ces lignes à participer à une courte étude sur les revenus des blogueurs : http://pix-geeks.com/webmaster/etude-revenus-blogueurs/

    N’hésitez pas à faire tourner le lien, plus il y aura de participants plus l’étude sera intéressante.

    Merci ;)
    Sur le blog de Fabien : Goldfish nous offre un clip 8bit avec plus de 40 références geek et 4 easter eggs

  10. Merci pour cet article très intéressant. Je vais essayer de revenir assez souvent sur le blog pour lire de nouveaux articles.

  11. Bonjour à tous,

    Cet article est très intéressant et super motivant !
    Merci à Piotr et Hernan pour ce partage de connaissance.

    Sportivement

    Etienne
    Sur le blog de Etienne de Developpement-Physique.com : Protéines et douleurs articulaires

  12. Remerciements pour cet article , je m’intéresse aux mécanismes pour tirer des revenus (affiliation ) pour un blog que j’ai réalisé au Cambodge.
    Sur le blog de hotel resort phnom penh : Welcome to Cambodian Country Club !

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here