Comment calculer le ROI d’un site web avant sa création ?

2 Commentaires

partager

L'auteur

Le retour sur investissement est un ratio qui permet de déterminer le gain par rapport à l’investissement. Pour anticiper la rentabilité d’un site web avant sa création il faut tenir compte de plusieurs choses qui sont ses propres objectifs, les indicateurs de performance ou encore ses concurrents. Nous allons détailler cela dans cet article.

Golden section ratio

Calcul complexe, mais qui en vaut la peine ! © Patrick Hoesly

Le retour sur investissement d’un site internet est un élément important à prendre en compte dans le processus de web marketing. Toutefois, son calcul peut s’avérer complexe alors que son résultat est souvent demandé avant même que le site soit créé !

Définition du retour sur investissement (ROI)

Le retour sur investissement (ROI) d’un site web est le rapport entre le bénéfice net et les coûts qu’il génère. Dans le coût du site web sont pris en compte les frais annexes de maintenance (matériel, personnel, etc.).

Le ROI peut alors être défini selon la formule suivante : (Chiffre d’affaires – Coûts) / Coûts.

Prenons l’exemple d’un site Web e-commerce dont le coût de réalisation est de 500 € sur la première année et dont le coût de maintenance est de 100 € / mois. Les ventes générées grâce au site Web se chiffrent à 2900 € dans l’année. Le ROI se calculera donc ainsi :
ROI = (2900 – (500 + 1200)) / (500 + 1200) = 70,5%.

Comment anticiper la rentabilité d’un site web avant sa
création ?

1) Déterminer des objectifs

Avant de pouvoir calculer quoique ce soit, il convient de déterminer les objectifs de votre entreprise, en posant des chiffres sur vos objectifs. La finalité de votre site web va tout d’abord se déterminer par rapport à votre activité :

- Pour un site e-commerce, les objectifs peuvent par exemple se chiffrer avec le nombre estimé de ventes, avec un prix moyen de vente.

- Pour un site vitrine, les objectifs se chiffreront éventuellement grâce au nombre de prises de contact, au nombre de visites ou au temps passé sur les différentes pages de son contenu.

- En B To B, on peut estimer qu’environ 4% des visiteurs vont conclurent un contrat.

- En B To C, on estime à 2,5% le nombre de visites qui se soldent par un achat.

2) Définir des indicateurs de performance et le taux de conversion

Une fois les objectifs fixés, il convient de définir les indicateurs de performance qui vous permettront de déterminer un taux de conversion (également appelé taux de transformation) et de poser un chiffre sur l’estimation de la rentabilité du site Web .

Si nous reprenons l’exemple du nombre de prises de contact, les indicateurs de performance pourront être regroupés par les résultats donnés depuis le formulaire de contact ainsi que des emails dont l’objet pourrait être « Prise de contact depuis site Web ».

Exemple pour le mois M : le site a engendré 20 prises de contacts (15 depuis le formulaire et 5 depuis la messagerie avec l’objet cité). Suite à ces prises de contact, 5 demandes ont été formalisées par des devis signés. Le taux de transformation est donc de (5 / 20) * 100 = 25%.

Taux de transformation

Taux de conversion en B to B & B to C source ICE © ICA

Si l’on estime à 1000 € le chiffre d’affaire moyen à l’issue d’une commande, nous obtenons un chiffre d’affaires total de (20 * 25%) * 1000 = 5000 €.

En reprenant la formule du premier paragraphe et en ayant estimé les coûts relatifs au site Web associé (exemple ici : 2500 €), on peut donc déduire un ROI = ((5000 – 2500) / 2500) * 100 = 100% !!

Pour résumer, voici les étapes d’estimation de votre ROI :

  • Définition des objectifs et des indicateurs de performance ;
  • Estimation du taux de conversion et du chiffre d’affaire prévisionnel lié au site Web ;
  • Estimation des coûts liés au site Web ;
  • Calcul du ROI.

3) Observer ses concurrents

Si vous avez besoin d’éléments supplémentaires pour réaliser vos estimations, la méthode d’analyse concurrentielle est également possible et efficace.

En effet, en ciblant vos concurrents du même secteur, vous pouvez accéder à leur chiffre d’affaires (disponible sur le registre des sociétés), ainsi qu’analyser leurs stratégies commerciales.

Exemple : vous êtes une une entreprise de dépannage à domicile sans site internet. Lors de votre étude de marché, vous constatez que vos concurrents réalisent en moyenne un chiffre d’affaires de 150000 €. Il faut alors déterminer les éléments suivants (on estime ici en année) :

  • Estimation de la répartition du chiffre d’affaires selon les supports de communication :
    Sniper Ghillie suit training

    Observer ses concurrents s’avère être efficace… © Program executive office

-Supports papier : 15%

- Supports web : 11%

- Bouche à oreille : 40%

- Commercial : 25%

- Pages Jaunes et autres annuaires: 5%

- Autres : 4%

  • Estimation du budget alloué au site Internet :

- Conception / réalisation : 1000 €

- Hébergement : 100 €

- Maintenance : 300 €

- Rédaction Web / Community Management : 9000 €

Au total, si nous poursuivons notre exemple :

  • Le chiffre d’affaires généré grâce au site internet est de (150000 * 11%) = 16500 € ;
  • Le coût lié au site internet est de (1000 + 100 + 300 + 9000) = 10400 € ;
  • Nous pouvons donc estimer un ROI à ((16500 – 10400) / 10400) * 100 = 58,65 ;

Une bonne estimation de son ROI découle ici d’une bonne étude de marché en amont !

Pour aller plus loin : Google analytics et la fonction de benchmarking

Depuis septembre 2014, Google Analytics déploie sur son interface française des nouveaux rapports benchmark dédiés à l’étude de votre concurrence, une fois votre site mis en ligne. Les résultats vous permettront de comparer votre prévisionnel par rapport aux actions et performances existantes dans votre secteur d’affaires et ce, gratuitement.

Google_Analytics

Pensez à utiliser cet outil efficace ! © Manop

Parmi les données exploitables se trouvent le nombre de visites et les nouvelles visites, le temps passé sur le site, le taux de rebond constaté, la géolocalisation du trafic et le terminal de connexion. Ces données concernent les sites web ayant coché une case « Partager anonymement avec Google et d’autres services » lors de leur inscription sur Google Analytics.

***

N’hésitez pas alors à vous y inscrire et à suivre précisément votre ROI, une fois que vous aurez passé le cap de la mise en ligne de votre site Web !



2 Commentaires
2 Commentaires
  1. Ton article est vraiment intéressant. Je me posais des questions concernant la façon de calculer la valeur de son site internet, en cas de revente ?

    • Il y a des sites qui proposent ce genre de calculs, mais c’est rarement pertinant. En général une entreprise est valorisé selon son CA annuel multiplié par un coefficient. Par exemple CA annuel x3 à plein… Pour un site c’est un peu plus délicat. On peu estimer qu’un multiplicateur de 8xCA mensuel est le minimum pour un petit site.

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here