Structure type d’un article de blog

Dans un article de blog il n’y a pas que le contenu qui compte. Hérité de la presse papier, la structure d’un article a aussi beaucoup de poids. Voici un article qui fera découvrir la structure « modèle » d’un article de blog.

Bloguer par tartanpodcast

La préparation d'un article © tartanpodcast

Dans un précédent billet traitant des bon mots clef pour un article je vous parlais de l’importance du contenu. Mais sur internet comme dans la presse papier il n’y a pas que le contenu qui compte. La forme joue aussi un rôle important. Où placer l’image qui accrochera le lecteur ? Comment hiérarchiser ses titres ? Que faut-il faire pour inciter au partage ? C’est à ces questions que va tenter de répondre cet article. La bonne nouvelle c’est que la plupart des règles de structuration des articles peuvent s’automatiser.

Infographie du parfait article de blog by Pourleweb

Cliquez sur l'image pour l'agrandir © Pour le web

Titres et hiérarchie

Du H1 au H6

En sur le web les titres sont balisés de H1 à H6, par ordre hiérarchique d’importance (titre 1 à titre 6 dans un éditeur comme celui de wordpress). Logiquement le titre de l’article (sujet principal de votre page) doit être dans la balise H1. Les titres des sous-parties de l’article doivent donc être dans les balises H2 et les titres des sous-sous-parties en H3. Vous pouvez bien sûr poursuivre cette logique, mais trop de sous-divisions peuvent nuire à la lecture sans être très utiles.

Écrire le bon titre

Dans le web il vaut mieux éviter les titres créatifs et imagés. Préférez plutôt pour votre H1 (votre titre principal) quelque chose d’explicites qui présentera le contenu de votre article. Ainsi vos titres seront à la fois appréciés par les moteurs de recherches et par les lecteurs.

L’iconographie

Les réseaux sociaux

La diffusion de votre contenu doit être facilitée. N’hésitez pas à insérer des boutons de partage grâce à des plugins ou via le codage. Facebook, Twitter et Google+ sont les 3 réseaux sociaux les plus utilisés mais le bon réseau peut varier en fonction du sujet dont traite votre site.

Les images de l’article

Bien sûr vous pouvez avoir plusieurs images dans votre article, mais l’une d’elle doit être placée au début et aider à accrocher l’oeil du lecteur. Sa légende (comme celle des autres images) ne doit pas reprendre la balise “alt” et peu contenir des mots clés différents en rapport avec l’image. Des mots-clés qui vont enrichir votre champ sémantique, ainsi que je l’ai expliqué dans les 10 commandements du référencement.

La structure de l’article

Le chapeau de votre article

Le chapeau de votre article est un paragraphe sur quelques lignes déstinées à accrocher le lecteur, au même titre que la titraille et l’image principale. Il peut par exemple résumer l’article pour que votre lecteur puisse choisir rapidement de le lire ou non. Faites le ressortir avec du gras et placez-y vos mots clef principaux.

L’introduction de l’article

Vous devriez systématiquement faire une introduction à vos article pour présenter son sujet. Cette introduction fait partie de l’article et ne doit pas tenir compte du chapeau.
N’hésitez donc pas à répéter la problématique en changeant tout de même vos mots et le degré de précision. Vous pouvez par exemple y donner le contexte qui vous a poussé à écrire l’article.

Le cœur de l’article

Le contenu de votre article doit suivre un seul et même angle d’attaque. Si vous partez dans tous les sens, en voulant tout dire dans le même article sur un sujet trop vaste vous perdrez vos lecteurs. Essayez donc de rester focalisé sur votre problématique principale qui doit être celle énoncée dans le titre de l’article.
Peut être aurez vous à faire quelques digressions sur des sujets connexes, comme je suis amené à le faire dans cet article. Dans ce cas, contentez vous d’un court paragraphe.
Et ne voyez pas cela comme une limitation, mais au contraire comme la possibilité d’écrire d’autres articles. N’oubliez pas : Internet est fait de liens ! Alors préférez écrire 3 articles liés entre eux plutôt qu’un seul long et indigeste qui voudrait tout expliquer d’un coup.

Le pouvoir des listes

Les articles sous forme de listes ont un grand avantages sur les autres : ils sont rapides à lire et simples à comprendre. Ce genre d’article à donc un pouvoir d’attraction plus grand. Mais n’en abusez pas, car ce sont aussi souvent des articles pauvres en terme de plus-value, d’arguments et de points de vues.

Conclure un article

Pour conclure votre article vous devriez toujours revenir à votre problématique principale et y apporter une réponse claire ou surlignant le point principal de votre article. Ce faisant vous aurez l’occasion de répéter vos mots-clés principaux. Enfin, n’hésitez pas à ouvrir sur un autre sujet (avec si possible un lien) que vous aborderez ou abordez déjà dans un autre article.

Le web en plus

L’appel à l’action

L’appel à l’action n’existe pas dans la presse écrite, mais il correspond tout à fait à l’esprit du web 2.0 (le web participatif). Avant de terminer votre article n’oubliez pas d’inciter à vos lecteurs de faire quelque chose sur votre page, comme laisser un commentaire, suivre un lien, cliquer sur le bouton « j’aime » d’une likebox ou s’inscrire à votre newsletter.

Vos articles liés

La force d’internet réside dans les liens. En plaçant des articles liés après chacun de vos articles vous multiplierez l’impact de ces derniers sur vos lecteurs. Entre autre :

  • Vos lecteurs aurons une vision plus globale de ce que vous transmettez.
  • Ils vous accorderont donc plus de confiance.
  • Ils resterons plus longtemps sur votre site.

Vous pouvez présenter ces articles sous forme de listes ou y ajouter une images par article pour attirer l’œil.

Les commentaires

Les commentaires ne sont pas obligatoires dans un blog mais il faut les activer ! Non seulement ils vous permettrons de dialoguer avec vos lecteurs, mais en plus ces derniers viendront enrichir votre article et le renouveler, incitant au passage les moteurs de recherche à revisiter vos pages.

***

Maintenant que vous savez comment structurer et présenter vos articles il ne vous reste plus qu’a les rédiger ! Comment trouver des idées de sujets ? Ce sera l’occasion d’un autre poste. En attendant n’hésitez pas à partager cette infographie et à nous suivre sur Facebook !



21 Commentaires
18 Commentaires
  1. Merci pour cet article de qualité. Au final un article sur le web s’écrit, grosso modo, comme un article de journal, notamment au niveau du chapeau… En tout cas merci, c’est un très bon article
    Sur le blog de tunimaal : Cosplay Interview: Coh the newbie cosplayer – August 21st 2011

    • Bonjour Tunimaal, merci de ton commentaire rapide :)
      Je ne dirait pas cela comme ça, car il y a quand même des différences importantes. Le titre accrocheur du papier devient informatif sur le web, les liens sont prépondérants, donc les articles peuvent être raccourcis car ils peuvent facilement renvoyer à « des notes », etc. Bref, il y a quand même de grosses différences entre papier et web.

  2. La titraille des journalistes a bien son importance dans l’évolution et le glissement du traitement éditorial : dès les années 2000 déjà, la presse classique entamait une forte synthèse : donner toute l’information le plus vite, le plus succinctement. Le style est maintenant le seul apanage de la littérature !
    Sur le blog de Coach Entreprise : Une Formation au Coaching Professionnel, pour quoi faire?

    • Je simplifiait volontairement ma réponse précédente :) Bien sûr que le titre d’un article papier doit avant tout informer, mais là où le papier peut se permettre des accroches plus « lyriques » le web s’y prête très mal. Pour ce qui est du style dans la presse il est loin d’avoir disparu :) C’est sûr on est plus à l’époque de Balzac où les auteurs étaient payés à la ligne et en faisaient des tonnes, mais depuis Albert Londres la presse engagée à toujours eu du style et elle n’est pas la seule.

  3. Très bon article ! merci Hernan. Encore une fois de nous apporter ton savoir face à notre ignorance :-) Je t’invite à poursuivre dans ta démarche qui nous apporte beaucoup à tous. Car même si on connait certaines choses, tu as toujours pleins de trucs à nous faire découvrir. Bravo

  4. Bonjour Hernan,
    superbe infographie très explicite.

    j’ajouterai qu’il est aussi intéressant d’y ajouter une note personnelle et si possible des exemples rapprochés du contenu du texte.

    Il est vrai que le gras permet au lecteur une meilleure visibilité des points clés de l’article, mais il est aussi intéressant d’utiliser l’italique, le souligné et de bien aérer son texte par des retours à la ligne.

    Mais doit-on utiliser la même trame pour l’envoi de e-mail commerciaux ?
    Sur le blog de Eric: Comment Faire Connaitre Mon Entreprise : Comment écrire un email professionnel en 4 points de réussite

    • Bonjour Eric, Merci de ton commentaire et de ta fidélité :)
      Tu as raison, on peut effectivement utiliser l’italique et le souligné, mais d’une part ces balises (contrairement au gras) n’ont pas d’influence sur le référencement, d’autre part les règles de rédaction réservent l’italique aux citation (entre guillemets) et aux titres et le souligné est parfois utilisé pour souligner un titre d’œuvre, mais en fait il est recommandé de ne jamais l’utiliser, car il rend la lecture plus difficile (en coupant les pattes de certains caractères).
      Après chacun est libre de faire ce qu’il juge bien. Moi par exemple je mets mes liens en italique, car à mes yeux cela peut s’apparenter à des titres de chapitres tout en les distinguant.

  5. çà ressemble à l’adaptation d’une infographie que j’avais faite il y a quelques temps : Le parfait article de blog
    Sur le blog de Olivier@coaching d’entreprise : Ne soyez pas un éléphant de cirque !

    • Salut olivier, merci de ton commentaire,
      En fait je me suis inspiré de l’infographie de B2C en m’appuyant aussi sur mon expérience de journaliste et de référenceur afin d’apporter un peu de valeur ajoutée. Infographie que tu as traduit. Les grand esprits se rencontrent :)

  6. J’ai trouvé cet article très intéressant. Je trouve les conseils pertinents. Merci.
    Sur le blog de thomasson : Les limites de la connaissance 6-7) Positions et attitudes philosophiques (deuxiÃme partie). [Buzznet]

  7. Bonjour,

    J’essaye de respecter ce balisage sur mes sites immobiliers mais ce n’est pas toujours évident. D’après ce que je peux lire sur les autres blogs, il est préférable d’intégrer 1 balise H1 par page mais combien de balises H2 peut-on insérer ?

    Je parle en termes SEO pour éviter la sur-optimisation. Merci.

    • Bonjour Minh,
      il n’y a pas de limite au nombre de H2 dans une page, sinon celle du bon sens. Pour qu’il y ais des mots privilégiés, il faut une hierarchie, donc innutile de tout mettre en h2, car cela revient à ne rien faire ressortir. Par ailleurs la logique veux qu’on mette un titre uniquement quand cela est justifié par une sous-partie.

  8. Mais dans tout ça le contenu reste roi parce que l’internaute cherche tout jour un article d’une valeur ajouté et la structure viens au deuxième rang ce que les internautes cherche la réponse a la question comment je doit faire ? comment procédé pour trouvé une solution au problème ? et la valeur ajouté d’apprendre en lisant un article quelque chose de nouveau que je ne connais pas et me sera d’une grande utilité dans mon domaine d’activité ce que tout internaute cherche
    Sur le blog de Chemseddine : Blog Marketing et entreprises à domicile

  9. Bonne synthèse :)

    A propos du bout « lire la suite », pourquoi ne pas couper au milieu d’une phrase ?
    Si la phrase est coupée les lecteurs seront justement tentés de la lire jusqu’au bout et donc de cliquer, non ?

    • Bonjour Arnaud,
      Merci de ton commentaire :) Pourquoi ne pas couper au milieux d’une phrase ? Parce que la technique de couper une phrase est basée sur la frustration (donc du déplaisir) et engendrera des déceptions et donc du rejet. Tendis que la technique de résumer (sans tout dire) qui permet de comprendre mais n’interdit pas d’approfondir est basée sur l’envie (le plaisir) et si elle n’engendre pas toujours de la satisfaction elle ne résultera pas en rejet.
      N’oublions pas que ce qu’il faut valoriser dans un média c’est le média et non tel ou tel contenu. Le journal/le site prime sur un article ou qu’une page isolée. Autrement dit il vaut mieux avoir 1000 lecteur du site que 1000 sur un article. Car les premiers seront plus fidèles que les seconds.

  10. Oui tu as vraiment raison il faut bien soigné son article pour que ça donne une grande envie de le lire et devenir un lecteur habitué ensuite peut être un clients potentiels il n’y a pas que le contenu qui attire même appartenance attire aussi

  11. Oui c’est proche de la structure d’un article journal.
    Après il y as souvent la volonté de placer souvent son expression-clé, faire des sous-titres en fonction…
    Sur le blog de Thibaut ProfiterduMonde : Meilleur cocktail : mes 5 recettes préférées de cocktail !

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here