2010 l’année Twitter

Bien que l’entreprise d’Evan Williams communique très peu sur ses chiffres, et encore moins quand il s’agit de sortir des Etats-Unis, cette année a indéniablement été en France une année Twitter, qui a gagné en 2010 ses galons de 2eme réseau social national.

En 2010 le nombre de twitters français s’élèverait à 225 000, selon une estimation annoncée par l’institut OpinionWay, dont plus de 150 000 se seraient inscrits cette année. Pourquoi un tel engouement ? Comment expliquer qu’en une seule année le site de micro-blogging  qui existe depuis 2006 ait plus que doublé le nombre de ses abonnés ?

Si toute l’explication n’est pas à chercher dans l’historique national de Twitter (il y a aussi le travail des employés de la firme comme celui des consultants), la nature de nombreux évènements d’actualité de 2010 a fortement contribué à l’envol de l’oisillon bleu.

2010 une actualité (in)contrôlée :

  • Le premier sujet faisant un peu débat sur le site est en 2008 la polémique sur le fichier Edvige. Mais le public encore restreint ne fait pas du site de micro blogging un canal privilégié.
  • Juin 2009 : Twitter sert de véritable « fil de dépêches » aux médias français à propos des manifestations en Iran. Même la maison blanche participe. C’est la date clef pour les journalistes, qui se mettent massivement à twitter. La plate-forme, et plus généralement internet, devient au yeux de tous un « média libre« , en opposition avec la télévision.
  • Novembre 2009Twitter se mets au Français, donnant ainsi accès à son site au grand public de l’hexagone.
  • Mars 2010 : Les Régionales sont fortement médiatisée, sur internet comme dans les autres médias. Twitter est l’objet d’applications dédiées, spécialement conçue pour l’évènement.
  • Juin 2010, Médiapart, journal exclusivement en ligne et utilisant fortement les réseaux sociaux, publie des enregistrement clandestins qui vont lancer l’affaire Woerth-Bettencourt.
  • Juillet 2010 : Lionel Tardy, député UMP, dévoile en exclusivité sur Twitter des infos à propos du Fiasco des bleus à la coupe du monde. Condamné, remercié et jalousé, le député se fait un nom tendis que le mélange de genres « Foot-politique » attire les foules.
  • Septembre 2010 : Le compte twitter du quai d’Orsay est piraté, en plein débat sur la politique du gouvernement vis à vis des Roms. Le grand public découvre les « dangers de Twitter » comme pour Facebook, et le réseau social prend du même coup ses galons de « réseau social influent ».

Twitter, un média de masse

Pour Twitter le fait marquant de 2010 en France est son abordage par un public de masse. Fini les petites confidences entre amis qui nous faisaient sentir comme des privilégiés. Désormais n’importe qui vient sur Twitter et tous les sujets y sont abordés.

« Il n’y a plus de prime à la nouveauté. Mais le véritable phénomène de ces derniers mois, c’est la diversification des utilisateurs et des usages » nous dit Nicolas Gosset, sur Spintank. Autrement dit : grâce à la diversité de ses membres chacun peu désormais trouver sur Twitter son public idéal. Mais un public large implique aussi une attention réduite d’où la nécessite absolue de mieux cibler son audience et de le fidéliser.



1 Commentaire
0 Commentaires
Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here