10 règles fondamentales de l’e-mail marketing

Si l’e-mail marketing peut être un moyen puissant de séduire le client et de générer des ventes, il peut aussi s’avérer dangereux quand il est mal utilisé. Pour éviter cela, certaines règles ne doivent pas être ignorées.

E-mail par Fletcher Prince

Respectez vos e-mailings © F. Prince

Le but du marketing est d’attirer, susciter le désir et générer des ventes de vos produits ou services. L’Email marketing est un moyen économique de réussir dans cette entreprise. Quand il est conçu dans les règles de l’art il peut être extrêmement puissant et efficace. Par contre quand il est pratiqué de façon incorrecte il peut être extrêmement nocif : destruction de l’image de marque de votre entreprise, perte de clients, perte de confiance de vos partenaires, perte de réputation

Dans cet article nous nous sommes attachés à répertorier 10 règles de l’email marketing qu’il faudrait absolument respecter.

1. N’envoyer des mails qu’à ceux qui les ont demandés

Envoyer un e-mail non sollicité, cela s’appelle du spam. Une pratique interdite et par l’éthique du web et par la loi de plusieurs pays. Vous pensez la respecter ? En êtes-vous sûr ? Le seul moyen de respecter cette règle quand on passe par un formulaire web est de bien vérifier que les e-mails qu’on vous donne appartiennent à ceux qui vous les donnent. C’est la pratique du double opt-in (une fois dans le formulaire, une fois par e-mail). Non seulement, en France comme dans de nombreux pays, cette pratique est obligatoire, mais elle améliorera aussi la qualité de vos lecteurs et la délivrabilité de vos e-mails. Et n’oubliez pas de permettre à vos abonnés de se désinscrire via un formulaire d’opt-out dont le lien doit figurer dans l’email, cela aussi est obligatoire.

2. Faites en sorte que le contenu soit celui qui a été annoncé

Le fait d’avoir l’e-mail d’une personne ou d’une entreprise ne vous autorise pas à lui envoyer tout et n’importe quoi. D’autant que la personne en question risque de mettre votre mail à la corbeille ou pire de mettre l’adresse de l’envoyeur dans les indésirables (spams). En fournissant un contenu pertinent et en soignant l’objet du mail vous aurez toutes les chances de maintenir un bon taux d’ouverture. Sans compter que cela améliorera la confiance de vos prospects et donc votre taux de conversion.

3. Être régulier sur la fréquence des emailings

Parmi vos clients, il y a des prospects, de nouveaux clients et des clients fidèles. Pour satisfaire l’intérêt de vos clients fidèles et fidéliser les autres il faut veiller à maintenir une régularité dans l’envoi des emails, que votre rythme soit hebdomadaire, bi-mensuel ou mensuel.  Car la stabilité est un gage de sérieux dans l’esprit du client qui attend le plus souvent des informations et des offres régulières de votre part plutôt que d’être pris à l’improviste.

4. Optimisez votre fenêtre d’envoi

Des études récentes montrent qu’en BtoB (Business to Business) les individus ouvrent d’avantage leur emails entre 12h et 14h en semaine. Ce qui implique un envoie de mail avant 14h voir même avant 12h.  Le jeudi serait le jour où le plus grand nombre de messages e-mails est envoyé (19% selon l’étude de mars 2011 d’Email Campaign Archive). Sont ensuite privilégiés les mardis et mercredis (respectivement 18% et 17%).

En BtoC les jours de la semaine les plus conseillés pour l’envoi d’un emailing sont aussi du mardi au jeudi avec une tranche horaire cependant différente, la fenêtre 17h-20h correspondant à la fin de la journée de travail et à un moment privilégié où les particuliers consultent leurs emails personnels.

5. Demandez à vos abonnés d’enregistrer votre e-mail

Que vous soyez éditeurs de newsletters ou utilisateur ponctuel de l’e-mailing, la présence de votre e-mail dans le carnet d’adresses de vos destinataires devient de plus en plus stratégique pour assurer une pleine délivrabilité des messages.
Chaque message peut être utilisé pour rappeler au client de faire figurer l’adresse de l’expéditeur dans le carnet de contacts dans une mention précédant le corps du message. L’impact est probablement relativement faible mais l’effort nécessaire l’est aussi.
Bien sur, il faut utiliser une adresse d’expéditeur stable lors des campagnes pour être reconnu comme expéditeur « prioritaire » grâce à la présence dans le carnet d’adresses.

6. L’expéditeur de votre message doit être reconnu.

Le nom de l’expéditeur du message est la première chose que l’on voit avant même d’ouvrir le mail. Bien des internautes n’ouvrent même pas un message lorsqu’ils ne reconnaissent pas l’envoyeur. Afin de créer un climat de confiance il est bon de faire figurer le nom de votre entreprise voire même de donner une apparence humaine et personnelle à l’envoyeur en faisant figurer le prenom d’une personne de l’entreprise. Un nom d’envoyeur du type « prénom, nom de mon entreprise » rassurera l’abonné et contribuera à un bon taux d’ouverture.

7. Envoyer aussi une version texte de l’email

Blur Color par John Aïves

Ne soyez pas trop flou © J. Aïves

Encore aujourd’hui, certaines messageries ou webmails ne peuvent afficher que le format texte,  sans compter les préférences de visualisation des utilisateurs. Sur un mobile également, il est possible que votre e-mail ne soit pas – ou mal – lisible au format HTML, le format texte devenant alors préférable.  Par ailleurs récemment, certains réseaux sociaux ont créé leur propre système de messagerie qui ne prend pas forcément  en compte le format HTML. La plupart des solutions de  routage de mail gerant le multipart ne négligez donc pas de créer également une version texte de votre contenu.

8. Évitez les pratiques « à risque » dans vos titres et contenus

Certaines pratiques souvent utilisées par les spammeurs sont considérées «à risque» et doivent être utilisées avec précaution :

  •     Objet vide
  •     Objet uniquement en majuscule (exemple : OFFRE PROMOTIONNELLE)
  •     Utilisation abusive de certains signes tels que « !!!! » ou « ??? »
  •     Utilisation des signes « / » et « % » sans un système d’encodage des caractères spéciaux
  •     Même mot répété plusieurs fois dans l’objet
  •     Mots coupés avec des points ou trop espacés les uns des autres dans l’objet
  •     Insertion d’un nombre en début ou en fin de sujet (Exemple : 70 % OFF)
  •     Choix d’une adresse d’expéditeur peu significative et difficilement identifiable
  •     Usage des espaces à outrance : « Nos offres promotionnelles »

9. Alimenter sa base d’emails à chaque opportunité

Hormis, les moyens classiques pour récolter des adresses mail, tout évènement lié de près ou de loin à votre entreprise peut être  un moyen de récolter des adresses et de faire croitre votre base :

  • Un formulaire d’inscription qui doit figurer sur chaque page de votre site
  • Proposer l’inscription à la newsletter lors de salons professionnels, de séminaires, sous forme de formulaire papier à remplir ou mieux, avec un formulaire en ligne à disposition sur un ordinateur portable dédié à cette tache et en libre accès.
  • Proposer l’abonnement sur les points de vente
  • Proposez l’inscription sur votre page Facebook.
  • etc.

10. Testez vos emails

Avant d’amorcer sa campagne, il est impératif de tester le rendu HTML dans différents clients mail. Certains services de routage de mail proposent de tester moyennant finance, le rendu des emails sur differentes plate-formes. Cependant vous pouvez faire ceci vous-même en considérant que les trois principales plate-formes les plus exotiques dans leur affichage sont Gmail, Windows Live Mail et Outlook 2007. Veillez donc à ce que votre HTML s’affiche correctement sur ces trois plate-formes.

Pour conclure, soulignons que ces règles ne sont pas exhaustives mais sont essentielles à respecter. Il y en a d’autres notamment plus techniques et qui concernent la délivrabilité des emails, sujet qui pourra faire l’objet d’un prochain billet.

***

Si cet article vous aide ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Twitter ou Google+



14 Commentaires
11 Commentaires
  1. Bonjour Hernan,

    Et bien merci pour ces infos et j’ai particulièrement apprécié le point 8 car bien souvent on fait des erreurs sans même y penser.

    Je me rends compte que souvent j’envoie des mges sans objet. Pas bon du tout donc.

    quand tu dis « Envoyer aussi une version texte de l’email, est-ce que aweber ne le fait pas automatiquement » ?

    Cordialement
    Sur le blog de Sylviane : Comment pratiquer la cohérence cardiaque de David-Servan-Schreiber

  2. Merci pour ces informations. Je débute dans l’emailing.
    Il ne faut pas oublier les objets qui fonctionnent plus que d’autres. L’objet est la clef, encore faut il trouver celui qui correspond à son produit.

  3. Bonjour et merci pour ces conseils.
    Ceux-ci seront très utiles.
    Sur le blog de Rémi : Le château d’Amboise

  4. Salut Hernan

    Rappel toujours intéressant pour ne pas oublier les fondamentaux.

    Dans le point 7, tu dis n’hésitez pas à envoyer une version texte également. Donc 2 fois le même mail. Cela pourrait en irriter certains non?
    J’ai tendance à utiliser le html car c’est le seul moyen de suivre les statistiques. Le texte est peut-être plus efficace, mais pas de stats, donc pas moyen de vérifier.
    Sur le blog de Thierry Valker : Comment vendriez-vous votre femme ?

    • Salut Thierry,
      Merci pour ton commentaire. Le message en txt n’est utilisé que pour ceux qui n’ont pas activé la version de lecture du html. Il n’y a donc pas de doublon. C’est l’hôte qui se charge de faire le tri et affichera une version ou une autre.

  5. Bonjour Hernan et Hugues,
    Article intéressant et pertinent!
    Il est vrai qu’il est nécessaire de prévoir un message texte car beaucoup de personnes n’acceptent pas le HTML.
    Il vaut mieux configurer les deux types de messages dans son auto répondeur pour être sur que le destinataire ai le message a tout les coups.
    C’est pour cela aussi que les statistiques ne peuvent être entièrement fiables car les messages textes ne permettent pas de bons suivis.
    Je dirai aussi que la longueur des lignes pour un email est importante, car pour des messages longs, il vaut mieux avoir des lignes courtes d’une largeur de 60 pour que le lecteur ne se lasse pas facilement de lire votre message.
    La personnalisation du message est aussi importante, car le lecteur en voyant son prénom sait qu’il vous connait.
    Aujourd’hui les auto répondeur offrent de faire des split test alors je dirai tout simplement d’en abuser car c’est grâce a eux que les performances du email s’améliorent pour vous apporter des résultats intéressants.

    A bientôt

    Eric
    Sur le blog de Eric: faire connaitre ma petite entreprise : Apprenez à faire une présentation d’entreprise sur DVD

  6. Il faut de plus en plus réfléchir son marketing par email, en prenant en compte le triger. Plus notre mail sera personnalisé et plus il sera performant. Bel article.
    Sur le blog de franck@referencement : Cuir Homme

  7. Email marketing ne doit pas être trop complexes ou confus. En fait, de nombreux services pour l’email marketing font aujourd’hui l’ensemble du processus assez simple, même pour les débutants. Si vous apprenez à utiliser efficacement le marketing par courriel, vos affaires en ligne va voir beaucoup d’avantages.

    • Merci de votre commentaire. C’est vrai, l’e-mail marketing se démocratise, mais la simplification de l’aspect technique grâce à certains services comme Aweber ne fait pas tout. Et a moins de sous-traiter il faut connaître les aspect marketing.

  8. Bonjour Hernan et bravo pour tes articles qui sont très bien faits. Aurais-tu un conseil de logiciel gratuit ou pas trop cher pour envoyer des emails avec un design? J’envoie un mail a chaque fois que je met une newsletter sur mon site a environ 500 personnes, surtout des amis facebook, mais la formule que j’ai ne me permet que d’envoyer du texte. Les logiciels que j’ai vu jusqu’à présent sur internet sont plus chers que ce que je paye pour mon site.
    Merci d’avance.

    • Bonjour Isabelle,
      Je vous conseille d’utiliser Aweber. Cet outil coûte environ 20€ par mois, mais si grâce à lui vous gagnez 50€ par mois ça vaut le coup.

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here