Les 5 formules d’un communiqué de presse efficace

Le communiqué de presse est un document court, rédigé par une entreprise ou un organisme à l’intention des médias. Il propose aux journalistes une information nouvelle et originale. C’est pour eux une source d’information comparable à une dépêche d’agence.

L'important est de faire passer un message fort © Sweetenough

L’important est de faire passer un message fort © Sweetenough

Un communiqué de presse efficace, se compose de 5 étapes:

L’objectif de cet outil est de donner aux journalistes envie d’en savoir plus et de captiver leur attention. C’est le premier pas à faire dans une campagne de développement des relations presse.

1. Rédigez un titre informatif et accrocheur

Le titre est la vitrine de votre communiqué. Il doit être succins et facile à comprendre. Par exemple évitez les titres du genre : « L’agence Y découvre par le biais de XKJ que la dernière solution contre le UJKI n’était pas adaptée pour les agences X qui utilisent la OKL. »
Il s’agit de fournir au journaliste une information brute. Celui-ci doit comprendre en une fraction de seconde ce qu’il a en-face de lui. Sachez que si vous ne travaillez pas votre titre le communiqué ne sera certainement pas lu. Vous devez susciter la curiosité du lecteur, qu’il ai envie d’en savoir plus. Par exemple : « 14 juillet 2011 : concert du chanteur Higelin à la Bastille à partir de 20h. »

2. Le corps : écrivez pour être lu !

Tout d’abord, votre communiqué doit comporter quelques informations obligatoires  :

  • La mention «  communiqué de presse »
  • Le logo de l’entreprise
  • La date d’envoi
  • Un titre efficace
  • Un chapeau (petit résumé de votre communiqué)
  • A la fin un contact presse que le journaliste pourra contacter pour plus d’informations (nom, prénom, adresse, numéro de téléphone…)

Concernant le contenu, le fond, vous devez rédiger des phrases courtes en développant une seule idée par phrase. N’écrivez pas à la première personne et évitez le jargon d’entreprise. Préférez un vocabulaire simple avec des mots concrets. Pensez à ne pas dépasser une page, le visuel compte aussi énormément.

Votre communiqué doit répondre à 5 questions :

  • Qui ? (nom de l’organisateur, de l’entreprise etc.)
  • Quand ? (date de l’événement ou date de lancement et de disponibilité du produit ou service.)
  • Comment ? (En quoi apportez-vous de la nouveauté, comment est-ce organisé etc.)
  • Pourquoi ? (Quel est le but de cette annonce)
  • Ou ? (Ou cela se déroule-t-il .)

Enfin penser à ne faire passer qu’un seul message. Cela évitera la dilution de l’information et la dispersion du journaliste qui ne va pas savoir quelle information mettre en avant.

Écrivez pour être lu !  © thierry ehrmann

Écrivez pour être lu !
© thierry ehrmann

3. Un communiqué de presse respecte des lois de proximité

Les médias effectuent un tri parmi toutes les informations qu’ils reçoivent en fonction de 4 lois de proximité.

  • Géographique : Plus un événement est proche, plus celui-ci est susceptible d’intéresser le journaliste. Si vous parlez d’un mort dans le village, cela intéressera plus votre journalistes que 100 morts à 10 000km. On appelle cela la loi du « kilomètre-mort ».
  • Chronologique : Il est important de rédiger au présent. Le lecteur s’intéresse au futur proche et au présent et non à ce qui va se passer dans 1 an ou ce qui s’est passé il y a 3 mois.
  • Psychoaffectifs : L’information passe mieux lorsque la sensibilité du lecteur est touchée, lorsque cela provoque en lui émotion ou passion. Les sujets tels que la vie, la mort, la santé, l’argent, la sécurité, l’amour, la haine, le succès ou l’échec sont des sujets qui attirent toujours le lecteur. Le rédacteur devra donc mettre en avant le côté humain du sujet.
  • Sociologiques : Certaines presses ont un lectorat bien particulier et ciblé. Le journaliste ne publiera pas une information qui risque de ne pas intéresser ses lecteurs. Les sujets sont choisis en fonction des préoccupations des lecteurs alors faites attention à quel type de presse vous envoyez votre communiqué.

4. Organisation des délais = efficacité doublée

Il faut que vous preniez en compte le fait qu’il faut généralement prévoir une à deux semaines pour les quotidiens nationaux et régionaux. Le délai est plus long pour les hebdomadaires et les mensuels. Il faut donc que vous calculiez votre envoi en fonction de la date de votre événement ou du lancement de votre produit.

Si vous n’avez pas respecté les délais d’envoi n’hésitez pas à téléphoner au journaliste mais faites attention de ne pas le harceler ! Vous vous serez bien évidemment d’abord munis d’une liste de journalistes à contacter accompagné pour chacun, de leur spécialité.

5. Avantages et précautions à prendre avec le communiqué de presse

Avantages :
Celui-ci ne vous demandera que très peu d’investissement et c’est un outil qui n’est pas difficile à mettre en œuvre. Il se suffit à lui-même et vous n’avez pas besoin de joindre d’autres documents avec, comme une lettre ou des coupures de presse.

La explotaciòn del hombre

On peut accomplir beaucoup sans gros investissements © Emilia Garossino

Précautions à prendre :
Le communiqué est votre premier contact avec le journaliste, c’est la « première impression » qu’il aura de votre entreprise. Faites attention de bien choisir les informations à communiquer. Elles doivent être en parfaite cohérence avec votre entreprise. Méfiez-vous, un communiqué de presse n’est pas une pub ! Essayez de ne pas vendre un rêve, car si vous faites des promesses que vous ne tenez pas par la suite, vous allez décevoir le journaliste ainsi que les lecteurs. Si vous décevez un journaliste une fois vous risquez d’avoir de mauvaisesretombées sur plusieurs presses et vous perdrez également les lecteurs.

***

Ces quelques conseils vous aideront à rédiger et à diffuser votre communiqué sur n’importe quel support médias. J’espère que cela vous aura été utile ! N’hésitez pas à laisser votre avis …


1 Commentaire
0 Commentaires
Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here