Twitter, facebook et Google dans la guerre des boutons

Twitter vient de lancer son bouton « suivre » et s’engage de front dans la bataille contre Facebook. Pendant ce temps Google propose son bouton +1 aux webmasters et fait apparaître les premiers résultats influencés par le social.

Qui a peur de Twitter par Awhops

Twitter et Facebook contribuent aux révolutions arabes © Awhops

« Quand vous suivez des comptes intéressant sur twitter, c’est plus facile de rester connecté à ce qui compte pour vous. Aujourd’hui nous sommes heureux de lancer le Bouton Suivre, une nouvelle manière de découvrir et de suivre instantanément des comptes Twitter depuis les sites que vous visitez.« 

C’est par cette introduction anodine que Twitter vient de déclarer la guerre ouverte à Facebook, inventeur du bouton « j’aime » et de son concept. Pourquoi une déclaration de guerre ? Car l’annonce arrive après plusieurs évènements très significatifs pour les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux s’impliquent en politique

Il y a d’abord eux la révélation de l’affaire DSK faite par le militant UMP Jonathan Pinet, qui a provoqué une affluence de curieux sur la plate-forme de micro blogging, mais surtout la couverture de l’audience de l’ex-président du FMI devant un juge , retranscrite par des journalistes exclusivement sur Twitter et en quasi direct. Un phénomène qui est venue confirmer comme un coup de poing à la face de Facebook que Twitter était indéniablement le meilleur réseau social en terme d’information. Plus rapide, plus lisible, réfléchit pour ce genre d’évènement, Twitter à été conçu pour être portable.

Mais de son côté Facebook tien la barre. Le réseau social qui est depuis ses début orienté vers les relations « amicales » et favorise donc les engagements réciproques, s’implique dans la politique. Quand en Syrie Facebook ferme la page de « L’armée électronique syrienne » ce n’est pas un acte neutre. Au point que Facebook à été classé comme « conspirateur » par les médias officiels du pays.

Un acte commercial

Mais ce n’est pas seulement un acte politique, c’est aussi un acte commercial. Facebook ne peut pas laisser Twitter s’imposer comme seul réseau valable sur de tels domaines. Ce serait se mettre de lui-même au second plan, en devenant de surcroit un simple outil sans âme.

Le débat fait donc rage pour déterminer quel est le meilleur réseau social. Le plus utile ? Le plus aimé ? En somme le plus influent ? Ayant déjà tranché certains webmarketeurs vont jusqu’à prédire la fin de Facebook (ou du moins son passage très prochain en seconde position). Twitter, probablement conscient de son avantage présent et de l’attrait qu’il suscite à donc choisit le meilleur moment pour lancer son bouton « suivre ». marchant clairement sur les plates-bandes de son rival.

De son côté Google lancer tranquillement sa page pour aider les webmaster à créer des boutons +1 sur leurs sites. Est-ce un hasard si cette possibilité est donnée quelques jours après l’annonce de Twitter ? Quand Google fait en plus apparaitre les premiers résultats influencés par le social sur le réseau francophone, on peut en douter.

Le social influence Google.fr

Attaqué sur deux fronts Facebook tiendra-t-il ? Vous le saurez dans un prochain épisode de "La guerre des boutons" !

Quelle conséquences pour nos sites ?

Nous sommes désormais quasi contraint d’afficher ces 3 boutons sur nos sites. Les premiers à déployer le +1 prendront un avantage sur les autres, idem pour le bouton twitter. Et à moins de vouloir se couper petit à petit d’une part importante de visiteurs Twitter, Facebook et Google deviennent incontournables. L’installation est tellement simple que personne n’aurait de vrai raison de s’en priver.

Mais les sites finissent par manquer de place. Que devras-t-on choisir de supprimer ? Probablement les autres réseaux sociaux, de moindre importance et les votes pour les digg-like. Et en cela, les 3 concurrents ont déjà gagné.

***

Vous aimez cet article ? alors suivez moi sur Facebook où vous serez informés de toutes mes publications.



12 Commentaires
12 Commentaires
  1. Bonjour Herman !! Effectivement c’est la guerre ! Mais nous devons tous se dépêcher à intégrer ces nouveaux boutons car source de trafic importante , dommage que cela soit au détriment des petits réseaux sociaux mais à chacun de voir s’il doit supprimer des boutons de moindre importance. Merci pour cet info , toujours dans le coup Herman !
    Sur le blog de Arnaud : Piscines – Lalarme par immersion pas si efficace que cela !

  2. Excuse moi pour la boulette j’aie écrie Herman au lieu de HERNAN ! Trop la honte !
    A très bientôt
    Sur le blog de Arnaud : Piscines – Lalarme par immersion pas si efficace que cela !

  3. Pas grave pour le Hermann, ça arrive souvent ^^ Ce qui est amusant dans cet épisode c’est quand même que l’attaque est presque frontale. Le bouton Like de Facebook existe depuis 1 ans je crois et ça m’étonnerais que Twitter n’ai pas eux son bouton « Follow » dans ses cartons depuis longtemps.

  4. Twitter et Facebook sont indispensable et le futur Google +1 s’annonce lui aussi comme un futur poids lourd. C’est à mon sens les 3 meilleurs réseaux.
    Je rajouterai le partage par email qui n’est pas mort bien au contraire.
    Après il est possible de rajouter les réseaux pro comme linkedin ou viadeo mais ça dépend du sujet du site.
    Au fait merci pour la photo ;)
    Sur le blog de Alex de WP Themes Pro : Modest – Un thème WordPress très pro pour votre entreprise

  5. Oui, c’est bien ce que je pense aussi. Les 3 cités vont dominer le terrain. Pour ce qui est du partage par e-mail c’est beaucoup moins précis qu’un like ou qu’un follower et beaucoup moins utilisable. Avec un nouveau follower on peux faire plein de choses, avec un nouveau partage par mail on peu… Juste attendre. Pour le coup, préfèrerais tu que quelqu’un clique sur ton bouton « j’aime » pour rejoindre ton groupe Facebook, ou qu’il partage ton article par e-mail ? Pour moi y’a pas photo, la première option est la meilleure.

  6. Il sera intéressant de voir quels seront les impacts de cette nouvelle fonctionnalité sur la qualité du trafic.

  7. Merci de ton commentaire Julie. Pour répondre à ta question, elle a été pas mal étudiée au moment de la première annonce de Google. J’en parlais un peu dans cet article : http://www.pour-le-web.com/referencement/google-lance-le-systeme-plus-1

  8. Je pense surtout que nous croulons sous l’information et pas toujours de qualité et il est difficile de faire le tri (c’est souvent gourmand en temps).
    Vis à vis de ces boutons mon avis est partagé : de mon coté « blogueur », je sais qu’il est difficile de passer outre les ténors du marché. Du mon point de vu utilisateur, utiliser ces outils m’apportent peu d’informations utilisables tellement je suis bombardé. Dans la marée des messages que je reçois je suis sur de louper des « informations » intéressantes, utiles, perdus au milieu d’une masse énorme de « trucs » sans intérêts (pour moi).
    Sur le blog de Rémi : Quel touriste êtes-vous

  9. Économiquement, on peut parler de concurrence … mais d’un point de vue utilisateur, ne devrais-je pas considérer FaceBook, Twitter et Google comme étant des outils complémentaires ?

    Je ne suis sur FaceBook que ceux dont l’intégralité de la vie m’intéresse (son activité au quotidien + ces photos + ces amis + etc). Sur Twitter je ne suis que ceux que je ne connais que superficiellement mais dont le quotidien m’intéresse. Ces outils sont donc complémentaires et non concurrents : je les utilises pour répondre à des besoins différents.

    Enfin concernant Google … cela reste bien mon moteur de recherche favori, mais il va falloir encore un peu de temps pour que je le considère comme un réseau social. Google Buzz n’a pas vraiment pris, Google Wave a disparu … n’allons pas trop vite avec G+ et attendons de voir à quel point la publicité viendra le polluer !). D’ailleurs http://www.orkut.com existe depuis bien longtemps et ne fait pas trop de bruit … qu’est ce qu’orkut ? Et bien il s’agit du premier réseau social de Google ! Laissons nous encore du temps avant de prédire l’avenir de G+ :)
    Sur le blog de ocarbone : Comment animer une formation en classe virtuelle ?

  10. Merci Ocarbone pour ton commentaire, mais tu as tendance à oublier que ce site s’adresse aux entrepreneurs.
    D’un point de vue entreprise et webmarketing, tous les réseaux sociaux peuvent être utiles même s’ils ont le même rôle. Ce qui compte c’est la relation temps/ROI.

    De ce point de vue là Facebook et twitter ont fait leur preuves. G+ va sans doute faire les siennes aussi, de même que d’autres (linkedin, Viadeo, Youtube…).

    Mais la question qui demeure en substance : trop de réseaux sociaux ne tuent-ils pas les réseaux sociaux ?

  11. Je découvre ce site depuis quelques semaines et prend maintenant bonne note qu’il est dédié aux entrepreneurs (j’ai tendance à découvrir, pas à oublier LOL) :)

    Mais l’on ne s’est peut être pas bien compris … je disais que ces 3 réseaux étaient complémentaires, donc OUI, il étaient tous les 3 intéressants et utiles pour l’entreprise/webmarketing :)

    Quand à la question « trop de réseaux sociaux ne tuent-ils pas les réseaux sociaux ? » … je pense que la multiplicité des nouvelles solutions dynamisent les solutions existantes et les poussent à évoluer. « Économiquement on peut parler de concurrence » et la concurrence est loin de tuer un marché … elle le dynamise !!

    Marrant comme mon point de vue utilisateur résonne apriori bien avec les questions de l’entrepreneur, non ?
    Sur le blog de ocarbone : Le microblogging d’entreprise selon Yammer

  12. « Google Buzz n’a pas vraiment pris, Google Wave a disparu … n’allons pas trop vite avec G+ et attendons de voir à quel point la publicité viendra le polluer !). »

    Google annonce que G.Buzz va disparaitre d’ici quelques semaines … cependant certains indiquent que G+ commence à prendre en France ;)
    Sur le blog de ocarbone : Des nouveaux usages en formation au Social Learning

Commenter cet article

CommentLuv badge

Suivez-nous

Your Adv Here
Your Adv Here